J’ai bientôt 40 ans. 40 ans de doute et de mal être. Aussi loin que je me souvienne je me suis toujours senti en décalage avec le monde dans lequel je vivais. Une sensation diffuse mais tenace que rien ne tourne comme il devrait. Que la majorité de mon monde se base sur des dogmes qui me paraissent pour certains bancals et pour d’autres complétement absurdes voir mensongers.

Plus jeune j’adhérais à cette pensée collective que tout ne va pas si mal. Mais je restais toujours seul avec cette petite voie intérieure qui me chuchotée: “y a un truc qui cloche”. Un peu plus tard j’ai commencé à exprimer mes interrogations ou mes doutes. J’ai du rapidement faire face à des petits sourires, comme une bienveillance face à l’idiot. J’ai aussi souvenir de réactions qui m’attristaient par leur naïveté criminelle: “nan mais moi ça ne me concerne pas tous ces trucs, c’est à l’autre bout du monde, c’est pas mon problème”, “on ne peut rien y faire, ça a toujours été comme ça tu sais” ou les “si c’était aussi grave on en parlerait à la télé”.

Avec l’émergence d’internet je me souviens avoir été très réceptif à l’information qui faisait écho à tous ces doutes quelque soit leur domaine: écologie, ressources, justice et tant d’autres. Et rapidement j’ai pris conscience d’une chose: quelque soit le domaine pour lequel je m’inquiétais mes craintes étaient fondées. Pire encore, les réponses que je trouvais avaient toutes un point commun: les discours bienveillants ressassés par les média et l’opinion publique n’étaient qu’une façade destinée à masquer la réalité. Nous allons droit dans le mur.

Nous arrivons à une période charnière. Les signaux d’alarme se mettent à hurler dans tous les domaines et on ne peut plus feindre l’indifférence. Personne ne peut prédire si le point de rupture sera démocratique, financier ou écologique. Mais ce qui est sur c’est que nos années d’insouciance arrivent à leur fin. Pourtant certains ne veulent pas dévier de cap, l’actuel leur convient très bien en terme de profits personnels. Les notions de justice, d’équité et de bienveillance leur sont étrangères.

C’est là qu’intervient le mouvement salutaire des gilets jaunes, le canari dans la mine. L’annonciateur d’une catastrophe inévitable. Nos chants sont des cris de rage. Pour dire aux 1% qui ont permis ce constat désastreux “Même si il est trop tard nous ne vous laisserons plus faire !!!”

Liens:

Étude de la NASA: http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1160610-la-nasa-predit-la-fin-de-notre-civilisation-une-catastrophe-difficilement-evitable.html

Notre planète: https://www.worldometers.info/fr/

Dette, crise, chômage : qui crée l’argent ?: https://www.youtube.com/watch?v=syAkdb_TDyo

Effondrement de la civilisation? Pablo Servigne:  https://www.youtube.com/watch?v=5xziAeW7l6w&t=4358s

Entretien avec Aurélien Barrau sur la “fin du monde” annoncée”: https://www.youtube.com/watch?v=dfZT898ZClA&t=2708swikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ories_sur_les_risques_d%27effondrement_de_la_civilisation_industrielle

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
  1. Apprenez a faire vous meme
    Le savon recette:40 feuilles de lierre, broyer a la main ou couper les feuilles.
    Mettre 1litre d eau dans une casserole avec les feuilles, faites bouillire a ebulission attendre entre 12 et 15 minutes pas plus et eteindre le feu. Ensuite attendre une nuit, et filtre exemple collant.
    A vous de donner des petits trucs

  2. Je vois des noms de la these universitaire, les antitheses doit permettre un veritable avis . Aurelien baraud devrait etre confronter jp petit. La nasa systeme mis en place par celui qui nous met en esclavage. Voir Roch ” sauqueur”
    Et sur ce sujet de fin d un monde il faut aller voir les propheties, des papes ,de fatima de Nostramus, padre pio.voir Patrick Bouvier
    Voir une video alexander “grothendieck” un grand mathematicien qui est devenu anarchiste ,au cern en 1970, voir les nouveaux alchimistes americains de cette epoque
    Sinon bonne idee votre tv
    Force a vos Ames

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

23 points
Vote +1 Vote -1

EN ROUTE !

L'homme qui voulait rendre le pain gratuit