in

J'adoreJ'adore sympasympa

SUPERCOOP, le supermarché coopératif et participatif de Bordeaux

Ce modèle de distribution est il plus ou moins performant que celui des amaps?

à réfléchir

D’un coté l’amap met en relation directe producteur et consommateur  au prix négocié directement avec le producteur sans charges  , grace à l’investissement des membres de l’amap 3h environ par mois aussi. les membres s’occupent à tour de role d’être référents producteurs quand il y a plusieurs producteurs regroupés dans une amap et  pour organiser la réception les paniers

L’amap fonctionne souvent dans un local de circonstance, prêté  ou mis à disposition, soit par un membre de l’amap ,soit par une commune,  soit un café en ville qui donne l’occasion d’une pause conviviale  entre les membres et qui occupe un court moment  le trottoir ou la terrasse du café ( qui ainsi devient un lieu de rencontre et de consommation)

renseignement amap:

https://youtu.be/x9RWttDTO-Q      https://youtu.be/2_k6vfS9dV8

De l’autre on a une structure commerciale avec une visibilité intégrée dans le cadre de vie urbain, qui met en vente des produits ( avec une marge pour payer les locaux et les infrastructures)

l’amap  est vouée assez vite à se subdiviser en d’autres amap lorsqu’elle dépasse un certain nombre de membres( + de 30/40 familles) pour conserver la base de convivialité et de partage qui fonde les racines de son bon fonctionnement

la supercoop permet l’intégration d’un groupe un peu plus conséquent en conservant une  convivialité à échelle humaine  ou la notion de participation bénévole remplace le salariat ce qui permet des prix imbattables mais pose aussi la question de la disparition des emplois donc des revenus associés à ces emplois

En tout cas cela reste un modèle qui permet une régulation plus saine du prix des produits alimentaires et sanitaires et une meilleure rétribution des  producteurs, une réappropriation  du marché de la consommation par des consom-acteurs

Qui sommes-nous ?

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
  1. Bonsoir, l’initiative est sympa et pourquoi pas dans les petites villes?Je suis à la campagne je cultive un jardin selon les méthodes de la permaculture: pour savoir ce que je mange, pour économiser et La Terre et mon budget, pour me délasser l’esprit, et pour ne pas entretenir les faiseurs de fric qui ne foutent rien, et aussi pour faire chier les parasites qui croient nous gouverner. De plus, je peux partager avec mes voisins, échanger et j’en donne à ma famille. Car si c’est pour moi tout seul, vivre est bien peu de chose.. “Et cependant, Elle tourne..” Salutations et grand merci d’avoir imaginé, conçu et créé “TVGJ”..Signé: plouckistanais, c’est mon alias..

  2. De la confidence d’agriculteurs, il est de plus en plus difficile de rejoindre une AMAP car il y a une demande énorme pour peu d’offre.
    La supercoop semble être une solution.

Répondre à Ferdinand Annuler la réponse.

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

20 points
Vote +1 Vote -1

Opération coup-de-poing au tribunal de justice a Toulouse TGI Tr

Les Programmes en direct 7/7