in

Pétition : supprimons les subventions aux médias !

Subventions aux médias : STOP !

Attendez-vous à un ouragan de répercussions sur votre Association. Ce que nous sommes en train de lancer, aucune organisation militante n’a osé le faire. Et pour cause ! Cette fois-ci, nous nous attaquons à plus gros. Beaucoup plus gros.

Ces adversaires ont une emprise gigantesque sur les esprits.

On les considérait comme le 4e pouvoir, le contre-pouvoir de l’exécutif, du législatif et du judiciaire… Mais la réalité, c’est que par ignorance et par faiblesse, le pouvoir a fusionné avec eux.

Désormais, les médias font les Présidents.

Les politiques tremblent devant eux, les courtisent et font le spectacle. Inversement, les médias sont drogués aux subventions. À de très rares exceptions près, ils sont incapables de vivre sans le cordon ombilical de l’État. Le système politico-médiatique repose ainsi sur cette dépendance réciproque.

Et ce sont les Français qui trinquent!

Non seulement ils doivent financer des contenus médiocres via leurs impôts mais ils doivent surtout se tartiner leur morale hypocrite à longueur de journée, voire subir leur censure!

Ce scandale doit cesser.

C’est pour cela que nous lançons cette grande campagne qui commence par cette pétition: https://damocles.co/petition-stop-subventions-medias   Si Damoclès peut oser la lancer, c’est grâce à vous et à tous les Damoclésiens qui lui garantissent sa liberté, en prenant eux-mêmes la parole, en signant les pétitions, en les diffusant et en participant au financement. Un immense merci à vous et à tous les Damoclésiens!

C’est pour cela que nous étions pleinement dans notre mission en lançant la précédente pétition pour défendre la liberté d’expression: nous approchons des 75 000 signataires! Bravo! De même, 27 000 se mobilisent en ce moment contre la Loi Avia qui risque de favoriser la censure politique sur internet, en discussion cette semaine au Sénat. Encore Bravo! Continuons!

Cela dit, la pétition d’aujourd’hui, c’est une autre histoire. Car en nous attaquant aux médias subventionnés, nous risquons de fâcher le lion qui dort. Ils ne vont pas se laisser faire! Je prévois que leur première mesure sera de ne surtout pas parler de cette pétition, pour étouffer l’affaire. Et vous aurez un rôle essentiel dans la diffusion. Et comme nous allons utiliser notre Arme de mobilisation massive auprès des députés, ils ne pourront pas rester muets. Ces médias feront tout pour nous intimider avec leur arsenal habituel: dénigrement, manipulation des faits, censure sur les réseaux sociaux… Peut-être même trouveront-ils une idée saugrenue pour nous intenter un procès. Peu importe. Ils ne pourront bientôt plus ignorer la colère qui monte du peuple. Car nous sommes déterminés, nous l’avons déjà prouvé à de nombreuses reprises. C’est là notre force: ce n’est pas moi qui agis dans mon coin.

La vraie force de Damoclès, c’est VOUS avec tous les Damoclésiens! Et contre vous tous, ils ne peuvent rien. Damoclès informe déjà régulièrement les Français sur les  «journalistes» donneurs de leçons, pour mettre à jour leur mauvaise foi et leurs procédés douteux. Mais ce n’est pas suffisant pour les empêcher de nuire.

Les médias,
leur talon d’Achille,
c’est les subventions!

C’est donc là qu’il faut viser. C’est pourquoi je vous invite à signer la pétition en cliquant maintenant sur le bouton: Je signe la pétition. En cliquant sur le bouton, vous serez guidé vers la page de la pétition.cUn grand merci pour votre action.

Pour la France! Samuel Lafont et l’équipe Damoclès.

PS: Évidemment, il est aussi probable que ces médias subventionnés s’en prennent aux députés, par un lobbying acharné, jusqu’à ce que les parlementaires garantissent qu’ils ne toucheront pas aux subventions, voire qu’ils les augmentent! C’est pour cela que nous devons rapidement faire monter la pression. Les députés sont sensibles aux électeurs, car leur élection se joue parfois à quelques voix. Utilisons-les comme point d’appui. Si nous sommes suffisamment rapides, nous pouvons couper l’herbe sous le pied des médias subventionnés! Alors signez la pétition et partagez-la autour de vous!  Un immense merci pour votre action.

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
  1. Ceci dit je pensais que l’AFP, au moins, était de la propagande d’État et non privée, et bien ça valait le coup de vérifier sur Wikipédia. Je suis surpris de ne jamais l’avoir entendu avant alors que ça me semble assez déterminant.

  2. @semde : Je ne comprends pas à qui vous posez la question, je vais supposer que c’est à moi. Soit vous voulez un journalisme non subventionné, soit vous voulez un journalisme indépendant, c’est soit l’un soit l’autre. Ou alors vous êtes au service d’un de ces milliardaires achetant la presse et vous voulez un journalisme indépendant… de l’intérêt général du peuple, et dépendant de votre intérêt de possédant.

    Ou alors il y a une subtilité que je n’ai pas comprise dans la demande de suppression des subventions mais je l’ai compris comme “laissons le journalisme dans les mains des banques, marchands d’armes et de béton, ne changeons rien, juste gardons notre argent public puisqu’ils ont les moyens d’allonger tout le nécessaire”. Oui d’accord, mais ce n’est pas révolutionnaire, c’est même logique que l’État ne devrait pas aider des puissances aussi énormes à faire leur propagande. Mais moi ce que je veux c’est qu’on n’ait plus de propagande en faveur des 0,01%, et donc ça passe par le service public, hors de question que le journalisme soit indépendant de l’intérêt général et de l’obligation de connaître la vérité et la pluralité des opinions.

    Parce que si par indépendance, vous entendiez libéralisme, le journalisme libéral devant vivre de son travail de journalisme, alors là je n’y crois pas. Peut-être que je me trompe et que rapporter l’information ne nécessite pas une équipe et différents savoir-faire, de matériel onéreux et tout, mais j’en doute fort, sans compter le fait d’avoir un revenu comme tout le monde pour se nourrir/loger/vêtir/déplacer/chauffer/… A part le “journaliste star” faisant plaisir à une niche, et n’étant donc pas du tout digne de confiance vu qu’il fait ça pour en tirer de quoi vivre…

    Donc certes ça fonctionne mal, on subventionne à mort mais ce “on” n’est pas nous, le peuple, vu que les institutions sont aux mains de parasites émanant de l’oligarchie. Mais le problème n’est pas la subvention mais la reprise du pouvoir politique.

  3. C’est prendre le problème par le mauvais bout et de façon hypocrite. Le journalisme ne PEUT PAS être rentable et en théorie devrait être un service public en démocratie, donc le subventionnement est indispensable. Sinon on fait comment ? Du journalisme clientéliste, qui te donne la vision du monde pour laquelle tu es prêt à payer ? Il est normal aussi que les médias aient un rôle de cohésion de la société en devant expliquer “la vérité officielle”.

    Deuxièmement, il est effarant que le premier nom propre cité soit un plagiaire notoire, condamné (ça peut arriver) et surtout un “national-sioniste” qui ne rêve que de faire flamber la guerre civile en France, puisque le pays qu’il imagine n’existe pas. Et que les seuls journaux listés soient ceux qu’on étiquette plutôt à gauche (du capital comme on dit), accusés en plus d’être ce qu’ils ne sont que très grossièrement (socialistes, communistes…). Pas très “gilet jaune” tout ça, pourquoi épargner les droitards de gauche libertaire et juste attaquer les gauchistes de droite libérale ? Vous jouez encore à ce petit jeu-là hein ? Dégagez aussi. On sera socialistes si on veut, ou royalistes, ou autre, en attendant on veut notre souveraineté nationale ET le pouvoir au peuple. Notamment concernant le contrôle des médias subventionnés, assurant leur indépendance mais aussi le respect de la pluralité d’opinions sur chaque sujet, la fin de la diabolisation, des anathèmes, des dogmes… Le blabla ne tue personne.

    • le journalisme peut être indépendant s’il le veut
      la population peut vouloir aussi un journalisme indépendant
      sortez de l’enfermement de vos habitudes
      quand on vit au sein du formatage on a du mal a en voir les contours
      vous réagissez comme un chien qui défend qu’on touche à sa chaine.

    • Êtes-vous naif.. ou une taupe ? “Le journalisme ne peut pas être rentable”. Exact. Les milliardaires qui ont racheté les plus grands journaux du pays ne l´auront pas fait pour des gains immédiats. Le formatage, manipulation des esprits, la désinformation s´en chargeront plus tard, par exemple en votant pour Macron, en prenant par manque d´information ou désinformation, ignorance des faits les mauvaises décisions, en faisant les mauvais choix politiques. Pourquoi vouloir les soutenir dans cette démarche ? Les journalistes aux ordres de l´idéologie oligarchique, fabienne, néo-marxiste ne sont plus des journalistes, mais des complices de ce système, ne sont plus libres d´exercer leur profession. Les vrais, bons journalistes doivent quitter et essayer de survivre par leurs propres moyens… sans subventions… et cela ne se passe pas toujours bien. Il ne s´agit pas ici de “droite” ou de “gauche”, Avlula, mais d´un droit fondamental à l´information qui aujourd´hui est violé et volé. Pire, nous soutenons notre propre annihilation à travers ces fameuses subventions… dont ne profitent que les “grands”. Le cynisme complet !

      “Le blabla ne tue personne.” ? Faux, le blabla tue… par procuration, par détours… Et le blabla rend con ! Parmi les GJ nous comptons déjà un mort… et une multitude de vies brisées. La désinformation a entrainé des nations dans des guerres terribles qui auraient pû être évitées. Saviez-vous que qu´en A. H. arriva au pouvoir 7 sur les 9 grands journaux allemands étaient en possession de la gente du talmud* qui aujourd´hui ouvre les portes grandes ouvertes à l´islamisation, l´africanisation de notre pays (Attali, Badinter, BHL, etc.).. Pourquoi ? Seule exception bien connue : Eric Zemmour. Est-ce être antijudaiste (sémite étant une référence linguistique, voire Wiki) de vouloir nommer les choses, les faits par leurs noms ?

      *Ce n´est pas moi qui rapporte ces chiffres, mais un Rabbin (2018) .
      https://www.youtube.com/watch?v=mghc978Es_U

      Seule la vérité peut nous sauver… Pour cela, on doit pouvoir avoir le droit de la dire !

Répondre à semde Annuler la réponse.

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

0 points
Vote +1 Vote -1

Les 5èmes roues du carrosse, les abandonnés du monde rural

FACE À LA CRISE : L’expérience de «monnaie locale» de Wörgl