in

L'idée la plus simple pour changer l’histoire humaine.

Une idée pour quoi faire au juste?

Simplement pour sortir de cette prison marchande, ou sortir de ce “chantage monétaire”.

Du moins, pour s’affranchir de ce besoin d’argent pour les besoins premiers physiologiques, tout en considérant la qualité de l’eau, de la nourriture, etc…N’est-ce pas là l’essentiel? Car en effet, l’envie d’argent ne peut être supprimée avec cette même idée!

Il faut donc souligner la distinction entre le besoin et l’envie d’argent.

Si certains enfants veulent encore jouer au Monopoly, on pourra difficilement les en empêcher.

Alors, comment cela serait-il possible?

Cependant,  ici comme ailleurs, détailler la stratégie ne serait pas de bon aloi…

La technique est tellement puissante qu’on peut au moins  évoquer son existence. D’où l’intérêt de cet article.

Le principe?

Imaginez donc ne plus avoir besoin de payer la nourriture (naturelle) ou son toit (en tant que locataire), ni l’eau de boisson ou l’eau sanitaire, ni des services de soins et de santé, ni même l’énergie. La technique est puissante, car une fois démarrée, on ne pourrait l’arrêter ni même la freiner; un peu comme un rouleau compresseur. C’est d’ailleurs comparable au système bancaire et marchand: depuis qu’il s’est répandu, il est devenu impossible de l’arrêter.

 Comme nous vivons dans à l’intérieur même d’un système social,  on oublie que ce monde est “programmé”, que nombre de choses sont régies par des logiciels comparables à ceux de l’informatique.  Tout comme il existe des hackers dans ce domaine, il peut exister des hackers spécialisés pour ces programmations humaines; c’est-à-dire pour ces programmes régissant les comportements ou notre façon de vivre au quotidien.

Par exemple,  se lever le matin, déjeuner, aller au travail, puis rentrer, se doucher, manger, etc… tout ça est d’une certaine façon programmé. Ces actions  nous paraissent évidentes ou naturelles, bien qu’il n’y ait pas ici de ligne de code… (ou pas encore, diront certains…)

Ce genre de programme peut donc également être “hacké”. Mais pas depuis un clavier ou un écran, et pas non plus depuis le raisonnement ou l’intellect uniquement. Car l’autre ingrédient, nécessaire et essentiel, puisque non prédictible dans ces programmes de comportement, il faut le dénicher dans

l’Intuition.

Cette intuition évoquée dans un article précédent et que beaucoup de monde semble avoir perdue, certes un peu moins chez le genre féminin. Celle-ci, secondée par le raisonnement stratégique,  a permis de trouver les réponses aux  questions suivantes: comment faire ceci? comment faire en sorte que cela? et pourquoi ça marcherait? etc…

“Comment?”

Comment une majorité de personnes, voire tout le monde, pourrait elle être amenée à se voir affranchie du besoin d’argent pour ses besoins fondamentaux?

Comment cela est-il possible?

Rappelez-vous qu’il ne serait pas bon de révéler une stratégie publiquement. Mais voici déjà une réponse générale ou structurée, avec un éclaircissement sur cette autre question :

Comment se fait-il que tout le monde utilise le système bancaire?

En effet, au départ ce n’était qu’une minorité de gens qui l’utilisaient,(historiquement, dans l’antiquité babylonienne on tenait des comptes des impots et des dettes puis au 15ème s, les banques italiennes  ont  commencé à gérer des comptes bancaires pour les commerçants en import/export). Le réseau bancaire international ne s’est pas répandu partout sur la planète immédiatement, mais seulement au fil des années. (chez nous en Europe cela a pris environ 4 siècles , et les femmes n’ont accédé au fait d’avoir un compte bancaire en leur nom propre sans autorisation du père ou du mari qu’en….1965 ça fait si longtemps et si peu de temps en fait. Ailleurs, en Inde, le  mercredi 9 novembre 2016,  à l’occasion de la démonétisation  décidée soudainement par le gouvernement des petites coupures de 500 et 1000 roupies (mesure anti corruption),  et du manque de monnaie en cash qui s’en suivit pendant plus de 2 mois pour la population en attente de nouveaux billets, 80% des indiens ont dû  ouvrir des comptes bancaires, ce qui n’était pas du tout d’un usage habituel dans le pays).

Pourquoi?

Pourquoi serions-nous tous (ou le plus grand nombre d’entre nous) prêts à suivre ce changement de cap?

En effet, beaucoup de gens sont encore aisés, beaucoup ne se soucient guère de ces problèmes d’argent. Ils ont toujours un bon salaire et achètent ce dont ils ont envie. Bref, ils sont confortablement ancrés dans la facilité  consumériste de leur petit monde.

Et cette autre question? 

Pourquoi de façon internationale, le monde entier a-t-il fini par suivre, au gré des époques cette “mode” de l’usage d’un compte bancaire?

Pourtant, ça ne les intéressait pas plus que ça au départ, parce que ça n’existait pas.

dans les temps reculés, le monde se satisfaisait du troc et du Cauri (monnaie-coquillage des temps préhistoriques. Quavaient ils besoin de transitionner vers l’or , vers l’argent ou la monnaie sonnante et trébuchante? Dans les temps très anciens les gens étaient bien organisés alors pourquoi diantre passer au compte bancaire?

au départ, cela n’intéressait personne et pourtant tout le monde (ou quasiment) a adopté ce changement

Quel besoin ou urgence a incité au changement?

En d’autres mots

Trouver une voie “exactement” opposée ou “complémentaire”

Ce qu’il faut également lire entre ces lignes, c’est qu’il existe chaque fois qu’ un  besoin ou une urgence est identifié et reconnu par tout le monde comme un problème majeur, une réponse qui surgit sous la forme d’ un nouvel  outil.

L’analyse des situations historiques précédentes montre que le nouveau concept qui vient en résolution du problème se construit sur l’exact “opposé” ou situation complémentaire comme une mécanique irrésistible d’équilibrage.

Tout comme la dualité s’équilibre autour des  pôles négatif et positif, du yin et le yang, etc…

Les forces de l”‘ordre” sont bien trop puissantes, ou bien trop difficiles à surmonter? Tout au mieux, arrive-t-on à les épuiser à force de courage et de persévérance, au fil des  nombreuses manifestations avant que tout se renverse.

Dans notre situation économique et monétaire actuelle, il existe aussi et forcément un “exact” opposé : celui du fait que cette idée, si “mystérieuse” encore, soit également bien trop puissante pour être arrêtée. Tout comme l’apparition du compte bancaire au XVème siècle,  qui équivalait  à la traduction  de l’argent en écriture, dans un monde  où l’argent avait toujours été vécu en pièces d’or, d’argent, ou  de bronze, fut l’apparition d’une solution  au problème de trouver à échanger des sommes beaucoup plus importantes puisque les échanges avaient  considérablement augmenté et qu’il était impossible matériellement de transporter autant de pièces d’un pays à l’autre , ni même de les réunir en une seule et même bourse.  Pour matérialiser une grosse somme on inventa la monnaie écrite  au lieu de voyager avec plusieurs coffres remplis de pièces. Autrement dit , on inventa une monnaie dématérialisée , un paradoxe par rapport à la monnaie en pièce d’or.

Une fois découverte, on réalisera donc tout logiquement que c’était l’évidence même. Donc voilà, en résumé c’est ça. Il s’agit de trouver la voie “exactement” opposée ou “complémentaire”. Et comme par “magie”, tout va pouvoir se dénouer. Tous ces problèmes d’argent pour les besoins fondamentaux vont disparaître ou fondre comme neige au soleil. Bien sûr, pas du jour au lendemain. Cette vie a tellement été “programmée”, qu’il  ne suffira pas de concevoir une formule qui fonctionne simplement à l’envers (  et finalement pourquoi pas aussi? puisque l’opposé de la complexité est de la nature de la simplicité). Toutefois,  trouver la solution ou la formule n’est pas du tout simple pour autant… elle est même relativement complexe, ce qui est logique… puisque le programme qui régit nos comportements est complexe. Bref, tu as saisi le principe.

D’abord  définir les  extrémités de la situation actuelle, d’où doit se formuler la construction d’une conceptualisation ” à  l’opposé”.

Aujourd’hui, face à une crise systémique dont les conséquences écologiques sont évidentes, nous sommes face à une urgence à laquelle nous devons trouver une solution responsable pour basculer vers un nouveau système tout à fait différent. Le développement d’un nouveau concept monétaire s’impose, d’une nouvelle façon d’échanger.

Compréhension du principe

Comme en maths, si on peut calculer le carré de, il suffira de découvrir le mécanisme et l’utilité de la racine carrée.

Ainsi, le problème des échanges financiers de la vie actuelle des humains pourrait se résumer, en partie, à une équation? Et bien, dans ce cas, utilisons une formule à appliquer comme celle qui se fonda sur la mise en place d’un concept d’argent ET d’échange diamétralement opposé au précédent, afin que la vapeur soit renversée. CQFD, comme ils disaient…

Faisons face à l’urgence et aux besoins actuels, réfléchissons en partant de l’analyse de la situation présente où plus de 90% des échanges se fait sur la base d’argent numérique  (donc quasiment entièrement dématérialisé) et que la finance au niveau mondial se fonde sur des échanges non seulement dématérialisés mais virtuels, où le fondement des échanges repose sur l’objectif unique du profit maximal, dans le cadre de relations basées sur la concurrence par la domination et le pouvoir. (ce fonctionnement de l’économie valant autant pour le financier, l’entrepreneur, le vendeur et le consommateur). à noter que l’universalité de l’usage du compte bancaire couplé à l’argent numérique d’aujourd’hui a abouti à faire disparaitre le concept “d’argent support neutre et anonyme d’échange”. Soulignons l’emprise du chiffrage, la spéculation se faisant sur des montants , des nombres, poussant la dématérialisation jusqu’à être totalement détachée de tout support réel dans les échanges à part des chiffres.

La définition de base de l’argent étant établie sur ses 3 fonctionalités:

  • moyen d’échange,
  • unité de compte,
  • réserve de valeur

l’argent n’étant qu’un moyen au sein d’un système d’échange

À toi maintenant de tester pour vérifier que c’est effectivement démontrable. Evidemment, tu penses que ça ne marchera jamais, car trop peu de personnes vont prendre connaissance de cette idée, la comprendre et l’admettre? Détrompe-toi et souviens-toi de ce qui est écrit plus haut: trop peu de monde, au départ, était aussi  intéressé par le compte bancaire. On  préféra encore longtemps les pièces et finit par considérer les billets comme de l’argent, puis en vint au compte bancaire. Et aujourd’hui quasi toutes les personnes partout dans le Monde en ont un. Nous avons désormais tous un compte pour jouer à ce Monopoly.

Comment est-ce donc possible? Et bien, de la même façon justement…

Alors, bien entendu, l’objectif n’est pas ici international ( quoi que) puisqu’il commence au niveau des personnes. Toutefois, rien n’empêche que ça se produise et que ça se répande de la même façon. Il suffira de suivre les étapes, et ce sera aussi “magique” que cette méthode infantile nommée pudiquement le “QE”, ou quantitative easing (la planche à billets qui n’utilise pas de vrais billets mais crée de l’argent sur la base d’un montant décidé par des instances sous la forme d’une planification politique de production d’argent numérique).

Sauf que cette illusion touche à sa fin et qu’ici, on parle d’une “solution” réelle et responsable dont chacun doit s’emparer .

Bienvenue au Coopoly, ce “nouveau” jeu qui ne devrait plus en être un…

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

1 point
Vote +1 Vote -1

Le chemin de la Victoire

Tous et Maintenant! Engagez des projets dans vos communes.