in

Les 5èmes roues du carrosse, les abandonnés du monde rural

Unicode

On est les oubliés

La campagne, les paumés

Les trop loin de Paris

Le cadet d’leurs soucis

Ecrit et composé par Gauvain SersProduit par Yarol Poupaud, Mixé et mastérisé par Dominique Blanc-Francard , Edité par Universal Music Publishing et Bellastoria Editions

“On est les oubliés / La campagne, les paumés / Les trop loin de Paris / Le cadet d’leurs soucis…”. En pleine ère de fracture territoriale, et sur fond de mouvement de Gilets Jaunes, l’écho de sa chanson Les oubliés –sur une classe d’école de village menacée de fermeture– a fait basculer Gauvain Sers dans une autre dimension.

+ https://www.francetvinfo.fr/culture/musique/chanson-francaise/les-oublies-comment-la-chanson-de-gauvain-sers-est-devenue-un-hymne-des-gilets-jaunes-et-des-invisibles_3615133.html

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
  1. Bonjour toute la famille Gilets Jaunes, et aussi à tvgj.. Aujourd’hui nous sommes le 5 du mois de décembre 2019, et on dit qu’il y a grève générale en France; selon votre sujet de tout de suite, les campagnes, le monde rural ne sont que la 5ème roue de la charrette France.. Et en effet, à vue d’oeil en ce jour embrumé, givré et froid, ce monde à part ressemble à une France entièrement à part, et non “à part entière”.. Et qui se tient à part.. Ce n’est qu’un regard distant et non affecté que je pose sur cette partie de ce pays, car je suis une espèce “d’étranger” à ce pays, étant natif de l’hémisphère austral.. Et je pense que pour les ruraux se fichent bien du monde urbain d’où l’urbanité a totalement disparu, pour laisser place à l’individu selon le mot de Margaret Thatcher, “you are individual, the society doesn’t exist”.. Ce que les Français appliquent au pied de la lettre.. Et aujourd’hui, la campagne tout autour vaque à ses occupations ordinaires; il n’y a pas grève ici et cela donne à désespérer, tant cela est désespérant.. La “Révolution” ne viendra pas de la cambrousse, n’y comptez pas; hélas.. Mais l’on tend à oublier que la société ne peut pas vivre sans le monde rural, et les ruraux peuvent tenir sans la ville.. De même que sapiens sapiens a oublié qu’il ne peut pas exister sans La Nature, mais que La Nature n’a nul besoin de sapiens sapiens.. “Et cependant, Elle tourne.. Salutations jaunes et illimitées.. Signé:plouckistanais..

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

3 points
Vote +1 Vote -1

ArchiPol – Avant j'aimais les éoliennes