in

J'adoreJ'adore

Obtenir le Référendum ADP: un objectif politique prioritaire

Obtenir la mise en place du référendum concernant la vente d’ADP à des intérêts privés est un objectif prioritaire pour tous les français.

Pourquoi ?

Au-delà de la valeur d’ADP (6ème puissance mondiale aéroportuaire), c’est une question de principe, de valeurs, de politique, d’affirmer notre pouvoir citoyen.

D’abord parce que nous demandons le RiC

Soit la capacité à déclencher sur toutes les mesures qui nous semblent stratégiques, la mise en place d’un référendum.

Nous devons prouver que ce désir de démocratie directe est vif parmi nous et largement partagé par la population. Une réussite à déclencher le premier RiP de l’histoire serait une preuve de ce désir de participation aux décisions concernant la vie économique de notre pays. Au contraire, ne pas atteindre le nombre de soutiens nécessaires pour initier la consultation populaire, démontrerait que les français se fichent pas mal du sujet et que le président a bien raison de vouloir mener seul les affaires de l’État.

Ensuite parce que nous devons nous présenter comme le seul réel contre-pouvoir au système 

Ce système corrompu de «l’alternance-des-partis-faisant-strictement-la-même-politique»  pour que nous occupions une position représentative en vue des élections municipales de 2020. Ce référendum est la première victoire strictement politique potentiellement à notre portée qui par ailleurs, mettra un coup d’arrêt à la braderie «éclair» du patrimoine public, opérée par le président depuis son arrivée aux affaires sous François Hollande (le soi-disant ennemi de la Finance: MDR).

Nous briserons du même coup le schéma diabolique dans lequel Macron a placé les français en atomisant les deux principaux partis du centre. Macron a ainsi réduit le jeu politique à une mascarade dualiste entre lui – Jupiter, dieu de l’ordre inflexible à coup de Flash-Balls et une Le Pen incarnant la barbarie dynastique en jupe, prenant soudainement par contraste une figure pseudo-démocratique sur fond de discorde communautaire alors que l’idéologie fascisante prend de plus en plus d’ampleur sous la forme de lois iniques votées au pas de charge au mépris de toutes nos valeurs.  N’attendons pas le temps de leur mise en application qui laminera le pays et ses forces vives pour résister dès à présent.

Désormais il faudra compter sur nous comme «troisième voie populaire»  et nous devons nous montrer à la hauteur de l’enjeu – avant, bien sûr, de pouvoir sortir définitivement de ce système électoral qui mène inéluctablement à la corruption des élus.

Nous devons proposer une (seule) liste dans le maximum de villes et villages du territoire pour prendre les mairies ou du moins pénétrer tous les Conseils Municipaux afin d’y imposer et représenter l’intérêt du plus grand nombre.

A ce titre et pour convaincre les citoyens de voter pour notre liste, les Gilets Jaunes doivent d’ici là suppléer l’État défaillant dans la sphère sociale, comme le fait la CRiiRAD dans le domaine de la surveillance de la radioactivité (1). Nous devons relayer les mouvements sociaux sectoriels, soutenir les français en détresse et discuter avec les acteurs en lutte pour nous faire reconnaître comme une entité positive au service de la collectivité et retourner l’image négative que les médias dominants corrompus répandent à propos des gilets jaunes. Nous devons permettre à la population d’avoir un autre point de vue et de fédérer les forces de tous ceux qui mènent finalement le même combat.

Enfin parce que symboliquement, ce RiP est le caillou dans l’engrenage qui fait dérailler le rouleau compresseur «En Marche»,

Ce parti qui s’est révélé dans son projet de faire de la France en 5 ans une “compression de César” (2).

Ce que nous proposons aux français, c’est l’alliance des «petits» pour «faire trembler» les Puissants. Nous sommes désormais tous petits et insignifiants pour eux. Mais nous avons ceci au coeur de notre culture, fût-t-elle mythologique. Nous avons été des coupeurs de têtes poudrées et l’épisode du refus de valider la Constitution Européenne en 2005 comme l’émergence soudaine du mouvement des Gilets Jaunes, nous assure de la persistance d’une «fronde populaire à la française».

Allons solliciter nos concitoyens ! Nous sommes le «peuple éternel» capable de dire NON et d’offrir un modèle de révolte et d’évolution de la conscience au reste du monde ! Il s’agit de faire la nique au roi, de lui dire : «Les aéroports de Paris, tu ne les vendra pas à tes amis». Il paraît que sa Majesté ne supporte pas la contrariété. Ce RiP est la claque qu’il mérite pour mordre la poussière. C’est la victoire dont nous avons besoin pour retrouver confiance en notre pouvoir collectif, nous fédérer et nous encourager pour les batailles à venir.

C’est un combat que nous pouvons gagner !

4,7 millions d’engagements numériques validés, c’est énorme! C’est du reste le but de ce seuil stratosphérique : limiter à l’extrême la possibilité d’une participation populaire aux affaires publiques. Mais nous pouvons l’atteindre à force de détermination. 4 millions de français se sont déplacés et ont donné 2€ pour participer à la primaire de «Les Républicains» en 2017. Ce serait bien la misère si on ne trouve pas 5 millions de français de tous bords qui n’entendent pas se faire spolier sans réagir !

Nous allons nous servir de ce référendum pour nous rapprocher de la population et lui faire prendre conscience de la nécessité de rejoindre le mouvement des Gilets Jaunes dans la rue de nous unir dans un seul et même mouvement citoyen. 

Pour qu’une révolution pacifique advienne, il faut que le nombre des participants dissuade la police de s’interposer. Si nous sommes moins nombreux, nous sommes tous pourtant si près d’un fascisme économique pourvu de moyens électroniques pour se maintenir à nos dépens…

Il nous faut ces 4,7 millions de soutiens et tous les moyens seront bons pour les obtenir

Stands d’enregistrement numérique mobiles par tablettes connectées au wifi urbain dans les parcs, devant les marchés, les écoles, les cafés, sur la plage, aux fins de manifs, lors des occupations de locaux… Faire du porte à porte dans son immeuble, son quartier et proposer de l’assistance à ceux qui n’y arrivent pas… Tracter, e-mailer, partager l’adresse du site gouvernemental sur les réseaux sociaux… Solliciter son maire pour un accueil communal des victimes de la fracture numérique et les médias locaux afin qu’ils rappellent à tous l’information… Nos proches doivent évidemment faire eux aussi la promotion de l’opération dans leurs environnements professionnels, familiaux et amicaux respectifs. Le temps presse… ne perdons pas un instant une opportunité d’en parler et d’agir autour de nous.

Prenons cette campagne comme une guerre à gagner. C’est l’une des dernières occasions légales de faire la démonstration de l’union du peuple français.

Ce qui nous attend dans très peu de temps ressemble fort à de l’esclavage et les luttes seront beaucoup plus dures. Ne passons pas à côté de la possibilité historique de faire un acte décisif et démonstratif pour sauver notre pays, notre peau, celle de nos proches, de nos concitoyens et l’avenir des générations futures…

Courage et détermination

Ahou ! Ahou ! Ahou !

► Soutenir l’organisation du référendum : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

► Tracts à imprimer, photocopier et distribuer autour de soi : www.lgdlr.net/sosADP.pdf

______________________________

(1) : la CRiiRAD est une association indépendante créée par des scientifiques français juste après l’accident de Tchernobyl pour contrer les mensonges d’État concernant les mesures de la radioactivité sur le territoire.

(2) : César est un sculpteur français connu pour compresser des voitures jusqu’à obtenir des “cubes” de métal. Ses «compressions» miniaturisées sont devenues les trophées, les “Césars” du cinéma français.

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
  1. je n’y arrive pas, peut-être car jamais eus de carte d’électeur ( trop écœuré par ce système) et problème avec commune de naissance (Malakoff) qu’on ne me prend pas.

Répondre à plassard Annuler la réponse.

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

4 points
Vote +1 Vote -1

Tous et Maintenant! Engagez des projets dans vos communes.

Enjeux et mode d’emploi des municipales de 2020