in

Le chemin de la Victoire

Une revendication supérieure commune et un travail collectif nous apporteront la clé de la Victoire : 5 millions de nos concitoyens manifestant ensemble dans les rues de France.

Mes chers compagnons,

Ce 14 juillet, à Paris, j’ai discuté une nouvelle fois, à voix basse, avec un officier de la gendarmerie (capitaine). Ayant vu qu’il avait un regard apaisé, je lui ai rappelé, comme le font nombre d’entre nous aux FDO, que notre combat contre cette oligarchie égoïste, irrespectueuse des Hommes comme de la Nature, était à la fois nécessaire, salutaire et juste. J’ai ajouté (ce ne sont sans doute pas les mots exacts que j’ai employés, mais l’idée est là) que chaque citoyen Français, une fois conscient de la réalité de la situation, avait le devoir sacré d’ôter le Pouvoir des mains de ces dirigeants corrompus, et donc, pour ce faire, de rejoindre notre mouvement. Je l’ai bien regardé dans les yeux (je sais, c’est un peu mélo), et j’ai dit un truc du genre : “Monsieur… nous menons le plus beau des combats ! Nous voulons créer une société juste, tout simplement humaine. Pour cela nous devons établir une véritable Démocratie, avec le RIC comme outil.” Il a souri, et avait l’air un peu embarrassé; il m’a regardé et a répondu : “Mais Monsieur… si vous voulez qu’on vous suive… on se comprend… il faut que vous soyez plus nombreux…” (Ce sont de mémoire ces mots-là). Je l’ai regardé et ai simplement acquiescé de la tête. Il y a eu d’autres échanges, mais ils ne sont pas importants.

Si vous voulez qu’on vous suive,
il faut que vous soyez plus nombreux

Avec mes amis, cela fait la deuxième fois qu’un officier de la gendarmerie nous fait cette réponse : “…pour qu’on vous suive…il faut que vous soyez plus nombreux”. En fait tout est là. Tout a toujours été là. Même si près de 80% des Français nous soutenaient le 17 novembre dernier (sondage officiel), nous ne pourrons pas prendre le pouvoir avec quelques centaines de milliers de personnes sur le terrain, aussi admirables soient-elles. En revanche, nous constituons la tête de pont indispensable, sur laquelle vont se greffer tous nos concitoyens qui veulent changer les choses.

Notre action, ô combien salutaire et honorable, doit nécessairement être complétée par la légitimité physique de la représentation de notre Peuple. Nous savons qu’une très large majorité de nos compatriotes nous soutiennent aujourd’hui (et pour toujours); mais ce soutien moral ne suffit pas. Seuls les gens engagés sont décomptés. C’est un peu comme le système électoral perverti que nous possédons : seuls les suffrages exprimés sont pris en considération.

Certains d’entre nous le savent ou le ressentent sûrement depuis le début, mais le ralliement de certaines forces, comme la gendarmerie, et sans doute l’armée en général, ne se fera que lorsque l’on aura dépassé un seuil de présence dans la rue.

Pour l’étape de consultation du Peuple d’un Référendum d’Initiative Partagée, le législateur a décidé que 10 % des électeurs inscrits, soit environ 5 millions de personnes, était requis pour le soutien du Peuple à une proposition de loi.

Nous allons donc prendre cette base, reconnue par le législateur, pour représenter le Peuple. Ainsi, avec 5 millions de personnes, présentes le même jour dans les rues de France, les différentes forces du pays reconnaîtront la volonté de notre Peuple de changer la gestion de la société, de changer les règles du Pouvoir.

Nous devons y parvenir. Pour cela, nous avons deux actions à entreprendre:

La première

Définir une revendication supérieure commune.

C ‘est une formalité, qui semble acquise pour beaucoup,  mais qui n’a toujours pas été concrètement établie.

Nous devons être majoritairement d’accord pour affirmer que c’est le RIC CARL (ou RIC en toutes matières (Constituant, Abrogatoire, Révocatoire et Législatif)). Elle est déterminante, en représentant une évolution juste et humaine de la société: la Démocratie. Toutes nos autres revendications découleront de celle-ci.

Sous le système actuel de Démocratie Représentative, nos autres revendications n’auront, si elles sont acceptées par les élus, que des réponses partielles et provisoires. Voyez les acquis de 1968 qui, 50 ans plus tard, ont fondu comme neige au soleil.

Seul le RIC CARL institué pourra garantir la pérennité de tous les changements que nous opèrerons.

Vous êtes tous invités à rechercher sur le Net les travaux réalisés sur le RIC CARL, et, pourquoi pas, y participer.

C’est à tous les GJ, surtout ceux qui ont une forte audience, d’établir officiellement cette  revendication supérieure commune.

Celle-ci  permettra deux choses :

  • avoir un seul “cheval de bataille” face à nos adversaires, et éventuellement à nos futurs alliés, qui nous accusent d’avoir des revendications multiples, paradoxales, mal définies etc…
  • faciliter le ralliement de nos concitoyens, qui verront clair dans l’objectif juste et humaniste des GJ.

La deuxième

Deuxième action à entreprendre: convaincre nos compatriotes de nous rejoindre dans ce combat.

Pour cela, nous possédons le meilleur média du Monde : le “bouche à oreille”. Il y a autant d’émetteurs que de GJ.

Oui… beaucoup d’entre nous ont bien évidemment déjà consacré du temps et de l’énergie à discuter, expliquer, supplier des gens d’aller dans la rue avec eux, et ce avant le 17 novembre. Mais ce qu’il est primordial de comprendre, c’est que cette action doit être menée TOUS les jours, inlassablement, par CHACUN d’entre nous. C’est un travail collectif.

Au premier acte, nous étions largement plus d’un million de Français à sillonner les rues/routes de notre pays. Si chacun d’entre nous revenait sur le terrain accompagné de trois nouvelles personnes, notre nombre atteindrait le seuil cité plus haut. Alors faisons-le !

Il ne s’agît pas ici de chercher à convaincre quelqu’un qui a le portrait de Macron au dessus de son lit; quoi qu’y parvenir vous attribuerait d’office la palme du meilleur médiateur…

Non, sérieusement… Nous connaissons tous, dans notre famille, parmi nos amis, nos collègues, nos relations des gens qui nous soutiennent, qui sont écœurés par ce gouvernement, mais qui ne sont jamais venus à l’une de nos manifestations.  Certains par peur, d’autres par égoïsme… Mais ces gens peuvent changer ! Ils doivent changer ! A nous de les y aider.

Pour nous faciliter la tâche nous avons notre revendication supérieure commune qui montre la cohérence de notre mouvement

Et ce ne sont pas les arguments qui manquent… cette vidéo en résume un grand nombre. Mais il y en a bien d’autres, stopper le massacre de nos acquis sociaux , porter un coup d’arrêt à la vente à la découpe de la France, permettre l’émergence au profit de tous des solutions qui existent bel et bien pour résoudre les problèmes de cette économie à bout de souffle , avoir le pouvoir de choisir les meilleures alternatives écologiques, choisir une autre gestion monétaire.

Vouloir le RIC c’est choisir de cesser de subir dans la peur

Cela finira par les inspirer (conseillez-leur, comme dit plus haut, de rechercher des informations concernant le RIC CARL sur Internet) . Puis, nous devons les inviter à nous accompagner dans une manifestation déclarée, en leur décrivant notre expérience sur son déroulement habituel, et comment se tenir le plus possible à l’écart des zones de tension. Soyons toujours positifs. Nous devons les rassurer; déjà qu’ils ne voulaient pas venir, il ne faut pas qu’ils aient une mauvaise expérience de leur première manif GJ. Ils doivent comprendre que leur présence à nos côtés, juste leur présence, est indispensable pour l’obtention de la Victoire.

De nombreux moyens existent pour essayer de convaincre nos concitoyens de nous rejoindre. Les publications sur les réseaux sociaux, dans des blogs, des forums de discussion. Les tracts dans la rue. Des points de discussion sur des places, sur des marchés… Mais, à mon sens, rien ne vaut le “recrutement” en face à face, avec des gens de votre entourage, des gens que vous connaissez déjà…

Une fois encore, c’est à tous les GJ, surtout ceux qui ont une forte audience, de rappeler sans relâche que notre principale tâche est de faire grossir nos rangs. La Victoire passe par cette démarche.

Que chacun d’entre nous ramène une nouvelle personne à la toute prochaine manif.

Afficher l’image source

Force et honneur à vous tous.

Roland

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
  1. Bonjour tvgj et les Gilets Jaunes.. Il nous faut savoir, voire apprendre que le chemin de la victoire cela n’est pas une sinécure.. Nous sommes bien placés pour l’expérimenter, depuis l’acte 01 de novembre 2018, avec tout le cortège de répression, la criminalisation du mouvement des Gilets Jaunes.. “Ad augusta per angusta..”, nous dit la locution latine; “aller au sublime par le sublime..” Et nous y sommes et nous devons sublimer tous les malheurs que nous fabriquent, et les oligarques, et les puissants, et les possédants et leurs laquais politiciens.. depuis quelques décennies.. Ce que cela doit nous enseigner c’est l’impérative nécessité de la solidarité, du partage, de la justice , de l’équité dont nous avons le devoir de pratiquer entre nous autres, nous les Gilets Jaunes.. Sans oublier la convergence; au cas contraire, nous sommes foutus, et la dictature en marche nous laminera.. À bonnes entendeuses, à bons entendeurs, salutations jaunes..”Et cependant, Elle tourne..” Signé:plouckistanais..

  2. Je comprends pas(?) Le socle de la république est que le peuple ne doit surtout pas avoir de pouvoir.
    Les monarchies se sont suffisamment battu pour arrêter leurs guerres fratricides à cause de cela. Ce n’est pas pour l’abandonner après tout ces siècles de négociation de paix,à ceux qui leur permettent d’en jouir.

    Il est dit, 2000 esclaves chacun. C’est idéologique oui, comme les 70 vierges pour celui qui se fait boom en public, mais comme aussi le nationalisme, d’un pays France, ou il ferais bon vivre.

    La parole du gens-d’armes est pour vous dire ce que voulez entendre, le nombre n’a rein a voir la dedans, eux aussi ont une mère en hépad, des enfants en prison loge école, un malade en prison hôpital, et on leur pisse dessus autan que sur les autres.

    Mais je discute aussi avec les lardus et j’y vais avec mon arrogance et discours lourd de conséquence, au mieux ils me disent, ben dites donc! Ils se résignent sont des privilégiés quoi qu’ils en disent.

    Tout le corps du fonctionnariat est contaminé c’est une lutte contre la corruption égale a celles Africaine, sud américaine, asiatique, russe, usa etc Mais continuer, vive la France que voulez vous. Cdlt.

    • Madame, Monsieur,

      le problème est d’être persuadé qu’on ne peut pas changer l'”ordre établi”. Et, quand on est persuadé de quelque chose, on va jusqu’à fermer les autres options, qui, pourtant, existent bel et bien.
      Les systèmes politiques qui se sont succédés à la tête de notre pays ne constituent pas LE sujet; ils peuvent éventuellement nous servir d’expérience, d’exemple. Mais peu importe les considérations détaillées : les différents systèmes de direction de notre société sont juqu’à maintenant injustes. Ce que nous voulons créer, et c’est notre droit le plus absolu en tant que citoyen français, en tant qu’être humain, c’est un système de gestion de la société tout simplement équitable. Car par quelle légétimité morale, une petite minorité de personnes imposerait sa volonté à l’ensemble de nos concitoyens ?
      Il faut que cela cesse. Chacun de nos compatriotes a le droit et le devoir de s’exprimer sur TOUT ce qui le concerne. Nous n’avons pas besoin de maîtres. Il faut cesser de le croire.
      Organiser, structurer la gestion de la société c’est une évidence. Il faut des techniciens, des conseillers, des secrétaires etc… Mais le Pouvoir décisionnel doit appartenir au Peuple. C’est cela être juste. C’est cela notre combat. C’est cela la Démocratie. Il n’y a aucune niaiserie, aucune illusion, aucun rêve là-dedans… juste de la volonté. Notre volonté à tous…

      Roland

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

2 points
Vote +1 Vote -1

Ensemble, érigeons la Démocratie…

L'idée la plus simple pour changer l’histoire humaine.