in

J'adoreJ'adore

La Technique du paratonnerre syndical !

A quoi servent les syndicats d’aujourd’hui ?

Si tout le monde sait plus ou moins ce qu’est un paratonnerre et à quoi sert cet ingénieux dispositif qui récupère la foudre et l’écoule dans la terre, ce qui est moins évident en revanche, c’est de savoir à quoi servent les paratonnerres politiques, c’est-à-dire les syndicats.

les paratonnerres politiques, les syndicats

Avant toute chose, il est impératif de savoir que tous les syndicats français, allemands, belges ou encore hollandais et plus généralement l’ensemble des syndicats européens les plus importants des 28 états membres de l’Union Européenne, sont tous, sans exception, affiliés à la Confédération Européenne des Syndicats, la CES. Une sorte de suprastructure créée en 1973 et qui fédère et centralise, en quelque sorte, toutes les associations syndicalistes d’Europe.

Pour exemple, la CGT, qui est très active en ce moment dans toutes les manifestations de France et de Navarre pour tenter de récupérer le mouvement des Gilets Jaunes comme le paratonnerre récupère la foudre, et dont on peut surtout voir le drapeau flotter pratiquement partout dans toutes les manifs, est affiliée à la CES depuis 1999. De même qu’y sont affiliés d’autres syndicats français très connus et très actifs comme la CFDT, la CFTC, FO ou l’Union Syndicale Solidaire (SUD).

Alors si le rôle des syndicats français autrefois, était de défendre réellement les intérêts professionnels des salariés ou des groupes de personnes prisent en porte-à-faux dans des conflits les opposants à leurs dirigeants, il semble bien aujourd’hui que ce ne soit plus le cas et nous allons le voir rapidement.

D’autant plus que aujourd’hui, tous les syndicats sont –tous, sans exception–, exactement comme les 28 états membres de l’Union Européenne, c’est-à-dire totalement assujettis aux traités européens, à la commission européenne et aux lobbies. Alors quand on dépend de l’Union et des lobbies, on dépend surtout du ruissellement financier qui en découle. Ou plus exactement, tout le monde travaille pour qui le paie.

Ce qui signifie en d’autres termes que dès lors que les syndicats perçoivent leurs subventions, leurs avantages et leurs consignes de la CES, ils ne sont ni indépendants, ni dans leur rôle originel qui était celui de défendre le salariat et le prolétariat.

les syndicats perçoivent leurs subventions, leurs avantages et leurs consignes de la CES

Regardons les faits ! Est-ce que les syndicats ont pu empêcher les délocalisations massives que l’on a pu observer ces dernières années dans notre pays ? La réponse est bien évidemment NON et on peut même dire que nous avons assisté à une véritable hémorragie structurelle aggravée d’une humiliation sociale sans précédent dans l’histoire car dans certains cas, il était même proposé aux salariés français de former les futurs salariés étrangers qui allaient prendre leur place et leur travail.

Est-ce que les syndicats ont pu empêcher toutes ces centaines de milliers de licenciements survenus ces dernières années dans notre pays ? La réponse est encore NON.

Usinor, Sacilor, Ateliers et chantiers de France-Dunkerque, Chantiers Navals, Pechiney, Peugeot, Renault, Alcatel, Michelin, Moulinex, Airbus, Goodyear, Molex, Continental, Air France, Arjowiggins, etc.

Aucun syndicat n’a pu sauver quoique ce. En 2018, nous étions même, des 28 états membres de l’Union Européenne, le 3ème pays d’Europe le plus touché par le chômage avec un taux de 8,8%. Et heureusement que les radiations ont été très nombreuses grâce à la nouvelle politique du gouvernement Macron, politique qui ne consiste d’ailleurs, qu’à mettre la poussière sous le tapis pour ramener ainsi les chiffres du chômage au plus bas. Sans cette astuce de la radiation forcée, nous aurions pu être sur la 1ère marche du podium.

Dans un article publié le 23 mai 2019 sur le site de la CES, tous les syndicats d’Europe ont appelé, d’une seule voix, à voter aux élections européennes pour une Europe plus juste, plus démocratique et plus sociale.

Après avoir bien réfléchi je me suis posé la question suivante : est-ce qu’un jour un syndicat a t-il déjà appelé à voter pour sortir de l’Union Européenne ? Jamais. J’ai bien cherché et je n’ai pas trouvé.

un syndicat a t-il déjà appelé à voter pour sortir de l’Union Européenne ?

Alors j’en suis arrivé à la conclusion que la démocratie européenne n’avait de sens que quand tout le monde était d’accord avec l’Europe. Un peu comme dans les débats télévisés où tout le monde est d’accord sur le fait que l’Europe ne fonctionne pas, qu’elle ne peut pas fonctionner mais qu’il ne faut surtout pas en sortir.

Alors tous vous appellent toujours à voter pour changer l’Europe, refaire l’Europe, refonder l’Europe, reconstruire l’Europe, relancer l’Europe ou pour toujours et encore plus d’Europe, mais Ô grand jamais ne vous les verrez en dire du mal.

chargés de vous endormir

Normal ! Ils en mangent et l’Europe c’est leur pain mais ça les syndicats se gardent bien de vous le dire. Vous, vous n’êtes que le client qui se fait dépouiller petit à petit et de tous les côtés. Eux, ils sont les complices chargés de vous endormir de leurs fadaises, puis de vous emmener en promenade sur les boulevards et les avenues pour extérioriser votre colère, et enfin, lorsque vous êtes bien en main, de vous amener par la fatigue et l’usure, à vous calmer en attendant d’oublier ou de passer à autre chose. C’est en cela que consiste la technique du paratonnerre politique.

Est-ce qu’un syndicat a t-il déjà un jour expliqué à des salariés en colère que l’origine du mal qui les rongeait en matière de délocalisation ou de concurrence déloyale sur le marché du travail trouvait son origine dans l’article 63 du Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE) ? Jamais.

Est-ce qu’un syndicat a t-il déjà un jour expliqué à des salariés qu’en vertu de cet article mais également en vertu de l’article 121 du TFUE, ils étaient bouche, mains et pieds liés pour sauver leur entreprise et leurs emplois ? Jamais.

En réalité, le véritable rôle des syndicats aujourd’hui, et vous l’aurez bien compris, est uniquement de servir de paratonnerre politique face à cette colère populaire nationale et internationale de plus en plus croissante et qui ne cesse de gronder aux quatre coins de l’Europe.

le véritable rôle des syndicats aujourd’hui, et vous l’aurez bien compris, est uniquement de servir de paratonnerre politique

Ils viennent avec leurs tracts et leurs films de propagandes insidieuses nous inciter à participer à leurs manifs bon-enfants et toujours bien encadrés par les forces de l’ordre. Parfois dans un vacarme si assourdissant et si épuisant qu’à la fin de l’après-midi tout le monde est heureux de rentrer chez soi.

Le mouvement des gilets jaunes, né d’une colère légitime qui n’est pas prête de s’atténuer, est un mouvement encore au stade embryonnaire et personne ne sait de quoi demain sera fait.

Ce qui est sûr en revanche, et ce dont je ne doute jamais car pour les gens comme moi l’histoire est déjà faite, c’est que les petites graines de révolutionnaires que nous sommes et qu’ils ont essayé d’enterrer à coups de propagande médiatique, gaz, de grenades et de Flashball, sortiront de terre tôt ou tard. Plus fortes, plus solides et beaucoup mieux organisées.

Amaris Galis

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
    • Cher Alain,
      Vous avez raison et je vous présente mes excuses les plus sincères car j’ai écrit cet article à chaud en revenant de la manifestation de Longjumeau le 25 mai dernier et je n’ai absolument pas pensé à vérifier le fait que toutes mes connaissances étaient intactes et qu’elles étaient d’une fiabilité à 100%. Donc mea culpa et je demande aux modérateurs du site par conséquent de modifier, s’ils le veulent bien, le fait que SUD n’est pas affilié à la CES.
      Cela dit, cela se comprend vu qu’elle ne fait pas partie des gros syndicats ou des principaux syndicats français (https://www.comitedentreprise.info/dossier-47-principaux-syndicats-salaries-francais.html) et qu’avec 110000 adhérents revendiqués -donc à vérifier- en 2014 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Union_syndicale_Solidaires) on peut considérer, si l’on se place du point de vue de la mafia internationale, que ce n’est pas un syndicat pesant ou en tout cas suffisamment important et inquiétant pour qu’il passe sous le girond de la CES donc sous son contrôle.
      Pour terminer enfin, même si cela ne vous fait pas plaisir de l’entendre, et pourtant il le faut car sinon on ne comprend jamais rien de ce qui se passe en coulisse, le véritable rôle des syndicats d’aujourd’hui n’est que capter la colère des gens, de la contenir et de la rediriger contre les “patrons” et ensuite de l’évacuer par la fatigue et l’usure. Un peu comme le rôle du RN consiste à capter la colère des français, de la contenir à l’extrême droite et d’empêcher que ses adhérents se rassemble et se lie avec la gauche et l’extrême gauche par le principe de la mise en avant récurrente du discours xénophobe et anti-musulman. Ce qui permet au parti de ne jamais aborder la question de la monnaie et de la dette, et surtout d’aborder la question centrale d’à qui profite le crime.
      En fait tout le monde à un rôle un peu comme dans The Trumann Show. Bon weekend !

Répondre à XXI Annuler la réponse.

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

11 points
Vote +1 Vote -1

Didier Lallement le nouvel homme fort de la police…

Ce qu’il faut retenir des élections : Moins de 10% des français sont contre les gilets jaunes