in

J'adoreJ'adore Ahou AhouAhou Ahou

Ils nous font la GUERRE !

Moi je voudrais savoir : y a-t-il un “permis officieux” de tuer les gilets jaunes ?

Manifester, c’est un droit en démocratie, mais en dictature ?

Sommes-nous encore dans une démocratie ou sommes–nous déjà en dictature ?

Si on se fie à la réalité des samedis, on est en dictature avec des miliciens qui ont le “droit” de nous massacrer comme ils veulent, avec la bénédiction de leurs supérieurs et des “magistrats” de ce pays. C’est une véritable chasse aux gilets jaunes, exactement comme si nous n’étions plus considérés comme des êtres humains avec des droits inaliénables, mais comme des gens bons “à éliminer de toutes les façons possibles”, ce qui expliquerait les discours tenus par les médias chaque semaine sur ce “mouvement qui s’éteint”, et leurs silences assourdissants sur les violences policières subies chaque samedi par leurs “anciens” concitoyens, désormais considérés par eux comme leurs nouveaux ennemis !

Si nous sommes en dictature et si nous envisageons un blocage général de ce pays le 22 juin, il serait juste de lancer un appel pour défendre nos vies en danger dès que nous croisons un de leurs  miliciens. En effet, les dictatures (officielles ou pas) s’arrogent tous les droits, il n’en reste aucun pour les peuples, hormis celui de se soumettre, et de payer le droit de rester en vie !

Depuis le 17 novembre 2018, nous avons réalisé dans nos chairs

que tout était faux dans ce pays.

Les “institutions” ne sont que des façades.

Aucune ne remplit son rôle, chacune est corrompue par la lâcheté de tous. La vie quotidienne est rendue impossible par les lois scélérates qui favorisent le vol de tous, au seul profit d’une mafia, servie par les plus lâches, les plus inhumains, les plus violents d’entre nous tous !

Nos vies valent les leurs. Or actuellement nous vérifions chaque samedi que nos vies, nos morts, nos blessés, nos victimes , ne valent même pas un mot. Ils nous tuent et nous blessent, nous meurtrissent et nous gazent en se félicitant ouvertement de la bonne “marche” de leur bon “maintien de l’ordre”!

Si c’est ça le nouvel ordre, si nous sommes, nous gilets jaunes,  bons à abattre et destinés à cela pour que leur “ordre” règne, alors à quoi bon faire comme si tout était “normal” alors que plus rien n’est normal ?

Plus rien n’est normal car c’est la guerre !

La guerre des mafieux contre les honnêtes gens, faite d’attaques surprises, de violences disproportionnées et gratuites pour des gains fumeux, de mensonges réitérés par les médias complices de ces mafieux, pour défendre leur seul intérêt au détriment des nôtres ! 

Perso, je n’irai pas bloquer, je ne jouerai plus à leur jeu pervers, je resterai gilet jaune mais je refuse de leur faire cadeau de ma vie. Ma vie est précieuse, même si elle n’intéresse que moi. Par contre:

Je boycotterai tout ce que l’on peut boycotter sans danger pour nos vies, en les gênant là ou ça leur fait mal, à leurs portefeuilles,

comme ils s’en prennent aux nôtres: les banques, les médias, les grandes surfaces, les radars. Je cesserai autant que possible les déplacements inutiles, je privilégierai le local et la décroissance en toutes choses, bref je favoriserai toutes les luttes de désobéissances civiles et pacifiques parce que je reste avant tout gilet jaune : mon action est sans danger pour mes concitoyens et je ne ressortirai dans la rue que lorsque nous nous serons à armes égales pour détruire ce pouvoir mafieux !

Ce que nous subissons, français, est un état de guerre, mais une guerre immonde, non déclaré , actée avec persévérance et le plus grand vice, opérée dans tous les domaines de la vie publique et privée, sournoise et cupide car elle ne vise que l’enrichissement de ceux qui la mènent !

L’intérêt général n’est plus qu’une histoire pour enfants:  ils vendent le pays, petit bout par petit bout,

pour leur seule ambition de richesse et de pouvoir. Ils se moquent de notre avenir et de celui de nos enfants.

Reprenons le pouvoir dans nos communes

Agissons comme des résistants et non plus comme des sacrifiés sur l’autel de leur cupidité!

Tentons au moins cela pour entraver leurs malhonnêtetés ! Ne soyons plus crédules, devenons aussi nombreux qu’invisibles. Commençons à vivre pour nous et plus pour eux, protégeons nous et apprenons à nous méfier de tous les malhonnêtes car aujourd’hui nous menons une guerre !

Nous ne pouvons compter que sur nous mêmes.

Nous devons nous attendre à être dénoncés par nos voisins, nos proches, nos alliés, et à être encouragés à commettre des imprudences qui nous exposent à leurs représailles féroces. Nous ne pourrons pas avoir recours à la “police”, ni à  “l’armée”, ni à la “justice”, et encore moins aux “politiques”. Comme toujours depuis le début, nous serons seuls dans la lutte, mais nous ne serons plus impuissants car conscients des enjeux et des pièges tendus.

Reconstruisons-nous d’abord, avec lucidité et intelligence, soyons avant tout bienveillants envers nous mêmes et ceux que nous chérissons.

Plions s’il le faut pour mieux résister, mais résistons de toutes nos forces !

 Amitiés,  gilet jaune

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
  1. Bonsoir: en démocratie? Non, il faut être hors réalité pour encore croire que la démocratie est de notre quotidien..L’avons-nous jamais été pour de bon? En tout état de cause, depuis G.Pompidou, le cheval de Troie des Rotschild, la canaille qui fait métier de la chose politique a dévoyé la démocratie, à son profit perso et de celui de ses commanditaires qui se renvoient l’ascenseur.. Mais, depuis ses premiers balbutiements, la démocratie est l’affaire des nantis, des maîtres, des possédants, des puissants.. À l’époque de Platon, la démocratie était l’affaire exclusive des riches, des Grecs riches; pour les femmes et pour les esclaves, il n’y avait pas de démocratie; pas plus pour les étrangers si je ne me trompe.. Du peu que j’ai appris, c’est en tout cas ce qui me reste. Donc aujourd’hui, on nous serine que nous sommes en démocratie, ce sont des historiettes pour nous faire dormir debout; et pour la majorité d’entre nous, nous avons dormi debout, et à cet instant même, il y en a encore pléthore qui dorment debout.. Sinon nous n’en serions pas là où nous en sommes.. Contemplez les résultats aux récents scrutins des soit disant européennes. La preuve la plus patente, c’est Jean-Claude, Junker Jean Claude qui l’a proféré: “Il n’y a pas de démocratie en dehors des traités européens”; c’est rude à entendre mais c’est clair comme une goutte de la dernière pluie.. Ça pionce, sa pionce dans les chaumières de France et d’Europe; ça n’est plus du sommeil, c’est une vraie narcose.. Et vous dites démocratie? Tout cela pour dire que le programme est vaste, pour qui se préoccupe du “démos et du cratos” “Et cependant, Elle tourne..” Salutations; signé: plouckistanais.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

15 points
Vote +1 Vote -1

Le temps de l'action communale …

Tiko De La Vega – Gil et John – (gilets jaunes)