in

J'adoreJ'adore

Europa über alles

Il y a presque 20 ans, j’ai fait ma licence en Erasmus dans le sud de l’Allemagne. Et j’ai récemment repris contact avec certains de mes collègues de l’époque, autochtones. Boycottant les réseaux sociaux, je les avais perdu de vue au cours de la dernière décennie. A la veille de la quarantaine, toujours célibataire, sans enfants, avec une situation modeste, je n’avais pas spécialement de quoi me vanter. Pourtant, l’une de mes amies les plus proches m’a dit d’emblée: “si tu savais comme j’envie ta liberté ! ”

  Mon  amie,  mère divorcée avec des enfants à charge,  me confie  qu’elle est obligée  d’avoir  un  travail  à mi-temps  en  complément  de   son emploi  à plein-temps pour joindre les deux bouts.

Malgré la maigre pension alimentaire versée par son ex. Elle se lève à 5h chaque matin, finit sa journée à 21h, et ce, 7 jours sur 7. Elle déprime, minée par le stress et le surmenage. Quelques jours plus tard, une autre amie teutonne me raconte sa situation. Même rengaine…

L’Allemagne est censée être le pays le plus riche de l’UE et de la zone Euro.

C’est la quatrième économie mondiale, le troisième pays au regard de l’exportation. Le taux de chômage y est inférieur à 5%. Certes, la croissance commence à stagner (1.5% en 2018, taux égal à la France), mais au cours des années précédentes elle affichait une progression robuste.

Intrigué par ce paradoxe, je me demande si les déboires de mes amies font partie d’un phénomène en augmentation Outre-Rhin, à moins qu’elles ne fussent toutes les deux victimes de pas-de-bol ou d’une mauvaise gestion du budget. Je leur demande si c’est commun d’avoir deux boulots, elles me répondent : “de plus en plus”.

Est -il commun en Allemagne d’avoir 2 emplois?

Intrigué de plus belle, je vais fouiller un peu, histoire de voir s’il y a des statistiques disponibles. Je ne fut pas déçu de ce voyage au pays de Goethe…

D’après un site destiné aux étrangers diplômés souhaitant faire carrière:

En  Allemagne,  le  nombre  d’employés  à  plein  temps  cumulant  un  second  boulot,   a  augmenté  de 74%  en  3 ans!

Ils étaient 1.9 millions en 2014, ils sont 3.3 millions lors du dernier recensement datant de 2017 ! (https://www.alumniportal-deutschland.org/en/jobs-careers/career-magazine/working-in-germany-working-times/)

Selon un autre article (https://www.thelocal.de/20130812/51355), les femmes sont plus touchés par le phénomène que les hommes, puisqu’elles sont environ 50% plus nombreuses à cumuler les contrats de travail simultanés.

Un autre article (https://www.dw.com/en/minimum-wage-not-enough-for-single-parents/a-38420907) m’apprends que:

 Pour   90%  des  parents  célibataires,  le  revenu minimal  n’est  pas   suffisant   pour  nourir,  vêtir  et loger  une  famille.

Sachant que le coût de la vie en Allemagne est plus élevé qu’en France, notamment à cause des prix de l’Immobilier en ville. Cette bulle immobilière a eu pour cause principale le désengagement de l’Etat dans la construction de logements. C’est en train de devenir une véritable crise. Le pays connaît une pénurie d’appartements avec 1 ou 2 chambres (5.2 millions disponibles pour 17 millions de demandes). L’offre n’est plus adaptée à la demande. Le gouvernement ne régule plus la construction de nouveaux bâtiments, la réfection du parc existant et les prix du marché. Les spéculateurs s’en sont donnés à cœur joie. Nos voisins comptent 4 villes au palmarès des 10 villes les plus chères au Monde, dont Berlin qui occupe la tête du classement (https://www.dw.com/en/berlin-property-price-growth-tops-global-list-knight-frank-report/a-43351744).

Le revenu minimum en Allemagne a été introduit très récemment, en 2015. Au premier Janvier 2019, il a été réévalué à 9.19 Euros horaire, contre 10.03 Euros pour le SMIC en France. Il se situe au total à peine à 14,5 € par mois au-dessus du seuil de pauvreté (https://www.dw.com/en/germanys-minimum-wage-is-barely-above-the-poverty-line/a-46797781  .

Pas étonnant qu’il soit impossible pour une mère célibataire de faire vivre une famille avec ce salaire ! En France, le seuil de pauvreté est à 855 Euros, alors que le SMIC est à environ 1200 Euros net. A quoi il faut ajouter un système d’aides sociales plus généreux que celui de nos voisins (vous savez, ce truc qui “coûte un pognon de dingue”, selon Manu).

Près d’un Allemand sur cinq vit en-dessous du seuil de pauvreté en 2018

Pour la quatrième économie mondiale, ça ferait presque rire si ce n’était pas triste à pleurer. (https://www.dw.com/en/germany-poverty-threatens-almost-20-percent-of-population/a-46100497)  .

Aux USA, terre où triomphe la pensée néo-libérale, occuper plusieurs emplois est courant. En 2018, les statistiques reconnues comme sous-évaluées du gouvernement donnent une proportion de 4.9% de la population active occupant plusieurs emplois (https://www.forbes.com/sites/eriksherman/2018/07/22/more-people-probably-work-multiple-jobs-than-the-government-realizes/).

Je ne fais que rapporter des faits, et je me garderai de toute analyse.

Je vous laisse tirer les conclusions qui s’imposent selon votre niveau d’adhésion au projet européen ordo-libéral, et ce que cela signifie pour l’avenir de nos concitoyens.

Toutefois, je m’aperçois, à la lueur de ces statistiques, d’une chose. Face à la dégradation de leur niveau de vie, les allemands restent relativement stoïques. Ils ne peuvent plus assurer la survie de leur famille avec un seul emploi à plein-temps? Qu’à cela ne tienne, ils vont se ruiner le moral et la santé avec un second job.

Les allemands restent relativement stoïques.

Et pas un instant,  il ne leur viendrait  à  l’idée  de  questionner  le  système inique  qui les pousse à le faire.

Ce regard furtif chez nos voisins me rend d’autant plus fier d’être Français.

Je suis fier de mes compatriotes qui se sont levés en Novembre revêtus d’une tenue fluo histoire d’affirmer avec dignité et courage depuis 6 mois de la façon la plus visible possible:

” ça suffit! “

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Répondre
  1. Bonsoir, les “Européens”.. “Arbeit macht frei”? Le travail rend libre pour paraphraser “Anonyme” ci-dessus.. Bien sûr que le travail rend libre.. le maître, le possédant, le fortuné, le prince, l’esclavagiste, les patrons du MEDEF qui disposent d’une armada de serviteurs, de subordonnés, de petits personnels à temps partiels, voire d’enfants maintenus en position de nécessiteux, d’analphabètes et d’illettrés crève la faim, voire de croyants aux fins de les entraver, de les enchaîner à un maigre gagne-pain.. Point n’est besoin d’aller aux royaumes du golfe persique ou bien en Afrique. Des pays très chrétiens, gouvernés par des dévots tels l’Irlande, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, et aussi la France “fille aînée de l’Eglise” exploitent leurs propres citoyens et des foules de “sans papiers”, et toujours et encore dans le silence des religieux et des braves gens qui savent, qui souvent sont les mêmes….et qui se la bouclent.. Le travail rend libre? Honni soit qui le croit et le clame.. “Et cependant, Elle tourne..” Salutations.. Signé: plouckistanais.

  2. Arbeit mein frei! Avant il fallait fouetter l’esclave pour qu’il travaille pour l’autre, aujourd’hui je fait une lettre de motivation. L’esclave avait il plus de figure? L’éducation n’est pas la solution, l’éducation est le problème.

  3. Merci pour votre article très éclairant sur l’état de “somnolence” des citoyens allemands et malheureusement des citoyens européens en général ( en Belgique aussi) !
    Autrement dit, le seul espoir viendra de France et des GJ.

    • Merci de votre commentaire, Jacques. En effet, si les Gilets Jaunes ont fleuris dans les rues d’Europe, et même un peu ailleurs (Canada, Afrique du Nord…) en décembre, les mouvement sont retombés comme des soufflets chez nos voisins. Les médias étrangers ont uniquement parlé de la violence. Mes amis étrangers sont tous surpris lorsque je leur explique que les GJ ne sont pas des casseurs.
      Pourtant certaines idées comme le RIC ont tout de même réussi à faire leur bonhomme de chemin malgré le blackout médiatique, en Allemagne, en Irlande, en Belgique notamment…

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

7 points
Vote +1 Vote -1

Prophylaxie à l’usage des Gilets Jaunes

Un exemple de Typoglycémie inversée (pour les amateurs)…