in

J'adoreJ'adore

ADP: les arguments macronistes ne tiennent pas debout!

Un média du grand Méchant Poutine a publié 2 articles hier:

“5 bonnes raisons de s’opposer à la privatisation d’ADP”

article 1:  ici  

et

“5 bonnes raisons de soutenir la privatisation d’ADP”

article 2 :   ici

D’une part, il est triste de voir que notre presse hexagonale n’a pas la probité nécessaire pour générer le débat et stimuler la pensée critique en opposant le pour et le contre. Et que ce travail revient à des organes de presse mesquinement qualifiés de colporteurs de “Fake News”  et de propagande par des sites comme les Décodeurs du Monde. Cela en dit long sur la qualité de l’information dans notre pays. Emile Zola, Bernard Lazare, Albert Londres ou Hubert Beuve-Méry doivent se retourner dans leur tombe à chaque article…

D’autre part, force est de reconnaître que les raisons invoquées en faveur de la privatisation ne sont pas bonnes. Ce qui n’est pas le cas des arguments des opposants à cette privatisation.

Petite tentative de décryptage…

1. Réduire les conflits d’intérêts.

On apprend ici que le gouvernement considère Air France et ADP comme des entreprises concurrentes. L’une fait voler les avions, l’autre leur donne la possibilité d’atterrir. Ce serait, à mes yeux, vouloir reprocher au bocal de vouloir faire concurrence à la confiture. Manger le bocal? Y’en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes. De la confiture pour les cochons, cet argument, en quelque sorte…

Dans une vision ultra-libérale, cette mise en concurrence de deux entreprises proposant des activités complémentaires est pourtant logique. C’est oser déstabiliser la magnifique main divine et invisible du marché que de vouloir octroyer des tarifs préférentiels à la compagnie aérienne bleu-blanc-rouge dans nos aéroports. Mais, dans la pensée souverainiste hérétique des Gilets Jaunes, il est normal de privilégier une entreprise nationale, créatrice d’emplois et génératrice de taxes qui permettent de payer les services publics…

Cette mise en concurrence du contenu et du contenant est donc, au mieux, un biais idéologique, et au pire, une escroquerie intellectuelle servant à justifier une escroquerie financière.

Sans compter, que d’après la consitution, un “monopole de fait” se doit de rester un bien public. C’est le cas des aéroports. Les aéroport de Paris n’ont pas d’autres concurrents de même taille dans un rayon de 300km.

ADP sur son site déclare:

  • Un environnement législatif clair et modernisé
    le Groupe ADP détient ses terrains et installations aéroportuaires en pleine propriété
  • Des plateformes complémentaires,
    adaptées à la croissance future  du trafic mondial
  • Des activités non régulées à fort potentiel
    Immobilier de diversification, activités commerciales, participations internationales

2. Passer d’ une logique de rentier à une logique d’investisseur actif.

Une partie de la somme perçue par l’Etat lors de l’opération de privatisation serait ainsi reversée au Fonds pour l’innovation et l’industrie, et une autre partie de cette somme permettrait d’éponger la dette publique astronomique du pays.

Les revenus de “rente” générés chaque année par nos biens collectifs surpassent largement les quelques millions générés sur le coup par la vente des dits biens:

L’Etat va vendre un actif dont le rendement oscille entre 5 et 10 % par an, pour investir dans un fonds qui rapportera 2 à 3 % annuels

(https://www.lesechos.fr/politique-societe/gouvernement/privatisation-dadp-les-arguments-des-deux-camps-1017936).

Autrement dit, il est bien plus avantageux financièrement de demeurer rentier que de devenir “investisseur actif”. Sans compter que les bénéfices de la vente seront amputés par des primes de compensation versées aux actionnaires privés actuels, Vinci par exemple.

ADP est coté en bourse : Cours de bourse  155,200 € montant le  28/06/2019 à 17:39

3. Booster l’emploi

Olivia Grégoire, députée LREM de Paris, a déclaré : «Ouvrir le capital d’ADP permettra un développement profitable à l’emploi (non-délocalisable), aux usagers et aux salariés. Privatiser ADP, ce n’est donc pas chercher de l’argent frais, c’est injecter du sang neuf»

En quoi ouvrir le capital sera bénéfique à l’emploi? Elle se garde bien de l’expliquer. Une chose est sûre:

jusqu’à maintenant, chaque privatisation, sans exception a entrainé baisse des effectifs, baisse de la qualité de service aux usagers, et dégradation des conditions de travail des salariés.

4. Conférer un nouveau «triple pouvoir» à l’Etat

La même députée macroniste expliquait que grâce à cette cession:

l’Etat obtiendrait 3 nouveaux pouvoir qu’il ne possède pas à l’heure actuelle :

  1. «Un pouvoir de contrôle (via la Cour des comptes et un commissaire du gouvernement qui siégera au conseil d’administration),
  2. un pouvoir de régulation économique (un contrat sera renégocié tous les cinq ans entre l’État et le concessionnaire)
  3. un pouvoir de sanction (faute de respect du cahier des charges, l’Etat pourra sanctionner le concessionnaire jusqu’à 2 % de son chiffre d’affaires)».

Il y a ici un syllogisme hallucinant:

L’Etat aurait moins de pouvoir de contrôle, de régulation et de sanction sur un bien dont il est propriétaire que sur un bien dont il ne sera plus qu’actionnaire minoritaire?

Si l’Etat ne fait pas le nécessaire pour maintenir un contrôle aigu, réguler et sanctionner les affaires de ce bien qui lui appartient, c’est donc qu’il y a une volonté politique de mal gérer le-dit bien. Le privatiser ne fera qu’empirer cet état de fait.

Si l’Etat assure une gestion correcte de ce bien, alors pourquoi prétendre que la privatisation améliorera cette gestion une fois que nous n’en serons plus maître nous-même? Cet argument ne tient pas la route, ou plutôt, la piste d’atterrissage.

86 % des aéroports dans le monde sont publics et dans les 6 meilleurs en termes de qualité de services, 5 sont publics. ref article

5. «Des garanties nouvelles» pour le climat

Bruno Le Maire, avait déclaré que l’Etat n’avait pas vocation à administrer des duty-frees.

Un aéroport c’est surtout une frontière!

merci pour le sophisme… Notre ministre de l’économie, pas économe en conneries pour un sou, a récidivé en déclarant: «Dans le cahier des charges, l’État apporte des garanties nouvelles et plus fortes sur les modalités d’exploitation que celles qui existent aujourd’hui. Il comportera des points précis sur le respect de l’environnement, sur les services, sur les emplois».

Pas besoin de privatiser pour changer la gestion de l’écologie, des services et des emplois. Bien au contraire, lorsque l’on est propriétaire, cela s’appelle gérer son bien. 

Ne faudrait-il pas, face à ces constats, plutôt que de privatiser, remplacer un PDG visiblement incompétent, au lieu de le reconduire avec force louanges le mois dernier?

(https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/06/07/la-privatisation-d-adp-n-est-ni-une-philosophie-ni-une-religion_5472686_3234.html)

Mais à ce compte-là,ne devrait-on pas également :

remplacer un gouvernement incompétent,

qui s’obstine à répondre aux vrais problèmes par de fausses solutions?

F.S

*****

De quoi parle-t-on quand on envisage de privatiser le groupe ADP ?

logo_GROUPE_ADP

A combien d’aéroports correspond le groupe ADP?

Les plateformes du Groupe ADP

Le Groupe ADP compte 3 aéroports (Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, et Paris-Le Bourget), 1 héliport (Issy-les-Moulineaux) et 10 aérodromes  (Chavenay-Villepreux, Chelles-le-Pin, Coulommiers-Voisins, Étampes-Mondesir, Lognes-Emerainville, Meaux-Esbly, Persan-Beaumont, Pontoise-Cormeilles-en-Vexin, Saint-Cyr-l’École, Toussus-le-Noble)

ET POUR LES AUTRES ACTIVITES D’ ADP ?

Le groupe ADP, anciennement Aéroports de Paris, est une entreprise française qui construit, aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires. Le Groupe est détenu en majorité par l’Etat français qui détient 50,6 % des parts. Paris Aéroport est la marque voyageurs du Groupe ADP sous laquelle sont exploités plusieurs aéroports de Paris et de sa région, dont Paris-Orly, Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Le Bourget.

Mais le groupe assure également l’exploitation d’un réseau d’aéroports dans le monde au travers d’ADP International, filiale à 100 %, qui gère 24 aéroports répartis dans 13 pays. (Source: ici)

Cela fait d’ADP le 1er gestionnaire d’aéroports du monde,

avec un trafic total de  281,4 millions de passagers en 2018.

Alors cela fait d’ADP un acteur important  dans la régulation  de la croissance du trafic aérien mondial, qui doit nécessairement s’inscrire dans une dimension d’écologie bien pensée sur un plan planétaire.

En privatisant ADP et faisant entrer le groupe de plain-pied dans le champ du jeu de la concurrence internationnale, le groupe n’aurait d’autres choix que se soumettre au jeu du toujours plus d’avions dans le ciel plutot qu’aux enjeux de la justesse du choix du transport aérien par rapport à d’autres solutions possibles.

 Resteraient à mieux comprendre les enjeux  de la taxation du Kérosène pour une meilleure régulation  des activités économiques génératrices de pollution et dépendantes des énergies fossiles.

où sont situées les filiales  du groupe ADP à l’international ?

Implantations internationales

L’ensemble des activités dépasse l’idée des seuls aéroports de la région parisienne,

mais s’étend bien au dela de la sphère nationale et même européenne et cette privatisation pose quelques problèmes juridiques à ce niveau:

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/privatisation-d-adp-le-casse-tete-avec-les-actionnaires-minoritaires-768208.html

ET N’oublions pas

NB:  la question du référendum contre la privatisation d’ADP, toutes les informations et indications pour pouvoir le signer ICI

Ne relachons pas pour autant l’attention pendant les 9 mois et gardons l’oeil ouvert sur les assemblées de gestion d’ADP qui pourraient pendant ce délai, en concertation avec le gouvernement, tâcher de voter en interne des modifications structurelles qui permettraient une privatisation en pièces détachées ou sur le mode de la coquille vide ayant la même finalité déguisée.

Envie de créer un contenu ?

Commenter

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Attribuer ou enlever un point :

6 points
Vote +1 Vote -1

Municipales 2020 : Identifier et soutenir un maire Gilet Jaune

tract d'accueil et d'information pour la sécurité des touristes